Moondream & Lissoy

CHIC ATMOSPHÈRE

Nous avons choisi chez Lissoy cinq tissus 100 % lin cultivé principalement dans le nord de la France de façon très respectueuse de l’environnement. Cette sélection est révélatrice de notre admiration du goût de Lissoy pour les matières et le savoir-faire tisserand, ainsi que ses audaces quand il s’agit de travailler les couleurs.

Cette collection de rideaux associe l’efficacité technologique de Moondream à l’intelligence et l’authentique élégance des lins Lissoy.

Depuis janvier 2014, Lissoy est certifiée European Flax par la Confédération du Chanvre et du Lin.

Filtre

Couleur

Aspect matière

Le Lin Lavé

Lavé à chaud à la vapeur, séché en tambour, de nouveau lavé, séché, puis encore une fois et une autre… Ce long et lent processus de vapeur et de tambour précipite le temps, la fibre s’assouplit, la toile s’adoucit : le lin atteint sa plénitude sans attendre le nombre des années. Ainsi, le lin lavé porte déjà un vécu dans son aspect. Un élégant froissé et une noble épaisseur lui donnent une manière de tombé tranquille — image du confort. Que cette sage description ne vous trompe pas. Si chez Lissoy le lin lavé respecte la plus pure tradition tisserande, il ose aussi la couleur pour se proposer — au delà du blanc classique, en rouille, air force blue ou curry.

Le Lin Tissé-Teint

Des tissus d’intérieur inspirés de l’habillement, la chose était improbable, pourtant elle existe… et de belle façon — le mot façon désignant, en l’occurrence, autant la manière que la confection. Voici donc trois tissés-teints, d’aspect masculin oui, sans doute ; mais ici masculin n’est pas un genre, c’est un style. Une allure empreinte de cet esprit britannique qui ne peut concevoir l’élégance sans le confort. Nous sommes très loin de l’ostentatoire : du noir et du blanc dont seule la présence de deux fils de couleurs vient éclairer le tissage en lui donnant sa distinction. Ces trois lins tissés-teints justifient à eux seuls le mot chic, cher à Lissoy.

Le Lin Ancien

Gros fils barbus, tissage ouvert, matière brute… ces lins ne renient pas la noblesse rustique de leur filiation de toile à sac — car bien avant d’avoir la fibre précieuse de la décoration, le lin eu celle de porter, protéger, embaluchonner avec solidité tout ce que les humains avait de précieux : du courrier postal à la patate, en passant par leurs lits et leurs amours. De cette origine, que l’on pourrait qualifier de prolétaire, Lissoy fait hommage. Il la transcende en une collection de lins anciens à forte personnalité, tout à fait apte à révéler, à la fois, le caractère de la maison et celui de ses maîtres.