Confort, design, sommeil, isolation, économies d’énergie, avec Moondream, l’expert en rideau technique.

Un sommeil de tout repos

Dossier

Image principale dossier 29/10/2012

Un sommeil de tout repos

Le sommeil chez l’être humain est vital. Une bonne nuit redonne énergie et bien-être, l’envie d’aller de l’avant, le courage d’aborder les difficultés. Ces moments dans les bras de Morphée doivent être réparateurs et bienfaisants. Pour bien dormir, il est bon de connaître son sommeil.

Parce que nous y passons plus d’un tiers de notre vie, le sommeil fait partie intégrante de notre développement. Notre existence ne se résume pas uniquement à « vivre et mourir ». Entre ces deux grandes étapes pourrait s’ajouter « dormir » tant cette activité se révèle vitale pour notre bien-être. Bien dormir, c’est la garantie d’être au mieux de sa forme, tant physique que morale. En revanche, un mauvais sommeil peut entraîner bien des difficultés à vivre un quotidien déjà surchargé. Aussi est-il important de mettre tout en œuvre pour que, une fois les yeux fermés, le sommeil se passe le mieux possible.

Image principale dossier 29/10/2012

Pourquoi dormir ?

Le sommeil n’est pas utile que pour recharger des batteries vidées au cours de la journée. Son impact sur l’être humain est nettement plus profond et ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’on parle de « besoin vital ». Les bébés ont besoin de dormir pour se construire. La formule est la même pour les adultes. Un bon sommeil contribue à la croissance, au développement du cerveau, à la mémoire, au renouvellement cellulaire, préserve notre horloge interne.

Notre corps est loin d’être au repos, il travaille au contraire de façon très active pour nous garantir un bon équilibre. Les troubles du sommeil ont, de ce fait, un impact néfaste sur notre condition. Le besoin de sommeil se respecte tant il est réparateur. Il doit pour cela suivre un cycle très précis.

Image principale dossier 29/10/2012

Les phases du sommeil

Chaque individu dispose d’un cycle de sommeil qui lui est propre. Mais pour tous, il se compose de différentes étapes dont l’équilibre est le garant d’une bonne nuit. Il est difficile de compter le nombre exact de cycles de sommeil qui survient au cours de la nuit. Trois, quatre, ils peuvent aller jusqu’à sept. Tout dépend de la durée de chacun, oscillant entre 90 et 120 minutes, selon le moment de la nuit.

L’alternance veille-sommeil est indispensable et de cet équilibre naissent trois types de sommeil distincts : léger, profond et paradoxal. Quand l’endormissement survient naturellement, votre corps vous envoie le signal que le temps du repos est venu. Ne pas se laisser aller risque de nuire à votre équilibre et le sommeil de s’échapper. Le cerveau ralentit et vous entrez alors en phase de sommeil léger.

Survient ensuite le sommeil profond, un état d’endormissement où il est plus difficile de se faire réveiller. Il s’agit du stade le plus important. Les cycles du début de nuit sont une alternance entre sommeil léger et sommeil profond. Puis vient s’ajouter le sommeil paradoxal, le sommeil où surviennent généralement les rêves. Cette phase tient son nom du paradoxe de sa nature : il mélange à la fois le sommeil profond et son activité musculaire nulle, et le sommeil léger où le cerveau et les mouvements oculaires connaissent un surcroit d’activité.

Image principale dossier 29/10/2012

A l’écoute de ses besoins en sommeil

Nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil. Certains peuvent se contenter de six heures de sommeil pour être en forme. Ce sont les petits dormeurs. En revanche, les gros dormeurs doivent dormir dix heures par nuit pour arriver à une complète récupération. Chaque individu a ses propres besoins et une véritable écoute de son corps peut apporter une idée précise sur la question.

Savoir si l’on fait partie des petits ou des gros dormeurs est déjà un atout. Il faut pousser un peu plus loin la connaissance de soi et s’intéresser si l’on est « plutôt du soir » ou « plutôt du matin ». Et organiser sa nuit en fonction : se coucher tôt pour se lever tôt ou au contraire se coucher tard pour se lever tard. Les besoins du sommeil ainsi entendus permettront une vraie qualité du repos.

Image principale dossier 29/10/2012

Se lever du pied gauche

Beaucoup estiment qu’une bonne nuit de sommeil dépend du nombre d’heure passées à dormir. Plus la nuit est longue et plus le réveil est agréable. Ce n’est finalement pas aussi simple. Il est tout aussi important de se réveiller de façon naturelle, à la fin d’un cycle abouti. Interrompu en plein milieu, le sommeil n’est alors plus aussi réparateur. Vous n’êtes pas « bien réveillé » et cette situation peut influencer toute votre journée. C’est pourquoi il est indispensable de veiller à préserver votre nuit de toutes les nuisances extérieures.

Voir tous les dossiers
  • Image secondaire dossier
    Un sommeil de tout repos
  • Image secondaire dossier
    Pourquoi dormir ?
  • Image secondaire dossier
    Les phases du sommeil
  • Image secondaire dossier
    A l’écoute de ses besoins en sommeil
  • Image secondaire dossier
    Se lever du pied gauche

Voir aussi

Dormir dans de beaux draps !

Image principale
21/01/2013

Un bon lit est le garant du bien-être de chacun à condition de s’équiper d’une literie de qualité. Mais comment bien la choisir ?

Lire la suite